Découvrez les AJOncs (2/2) : Association de jardins partagés en Nord Pas-de-Calais (Hauts-de-France)

jardin partagé à Mericourt

La première partie sur les jardins partages nord pas de calais

Qu’est ce qu’un jardin partagé : l’exemple du Jonc Jardin Ouvert et Néanmoins clôturé

aménagement de mare dans un jardin partagé
Mare au jardin du Bourg du rail

Le terme de Jardin Ouvert et néanmoins clôturé s’appuie sur une démarche  forte d’habitants de travailler ensemble. Ensemble autour d’un projet depuis les premiers aménagements du jardin. Mais aussi sur des animations régulières permettant de faire grandir ledit projet (plantations, réunions de concertation, fêtes collectives etc.) Le JONC peut émaner de diverses manières. Soit une mairie réfléchit à un programme qui fédérerait des habitants autour d’une action commune-le jardin- participant ainsi à l’amélioration du cadre social de la commune en questionrd) , ou encore une demande peut être faite par un bailleur social (LMH bien connu dans le Nord).

Soit au contraire, des riverains  expriment leur désirs de créer, voire de pérenniser (si le terrain a déjà été « conquis ») un jardin collectif est autogéré par eux-mêmes.

Jardin et friche urbaine

Le jardin est donc l’occasion de monter que « des friches urbaines peuvent être (re)conquise par les habitants de quartier à l’habitat dense 1». Un jardin naturel se propose d’être une zone tampon où la cohabitation entre plantes, animaux et humains serait possible A l’inverse de certains « espaces verts »2 très horticoles et carrés de nos villes, le JONC allie diverses zones de nature tout en privilégiant des pratiques écologiques (compost, récupérateur d’eau de pluie, paillage etc.) pour l’entretien. Le jardin naturel n’a pas vocation à être un jardin exotique. Il valorise les espèces indigènes du territoire où il se trouve, donnant lieu à des créations Land’Art comme des labyrinthes en saule. Le JONC, qui se trouve en milieu urbain, voire semi urbain possède 7 unités écologiques  :

– la prairie fleurie et les insectes

– la haie champêtre, les bosquets et leur faune

-la mare

– le compost

– la cabane en saule

– le potager et le verger biologique

– écoconstruction, aussi appelé abri conviviale.

aménageme,nt d'un jardin partagé en ville
Unités écologiques d’un jardin partagé  @AJOnc

 

 

Des jardins partagés dans le Nord et des actions citoyennes

biocabas et alimentation court circuit Hauts de France et Nord pas de Calais
Manger local et mieux avec les Biocabas @AJOnc

Une des actions développées par les AJOnc est le « faire soi-même ». Des ateliers ont lieu tous les premiers vendredis du mois, durant la pause méridienne. Ils sont animés par un bénévole de l’association Daniel M. alias Chaman. Ce bénévole retraité a appris au cours de sa vie à réaliser objets et produits du quotidien lui-même. Déçu de ce que proposent les grandes surfaces, il fabrique savon, lessive et autres produits du quotidien à partir de produits non nocifs et facilement trouvables. L’association ne tire aucun profit de ces produits : les participants repartent avec leurs produits gratuits ! Le siège associatif des AJOnc est également un point de retrait de Biocabas. Cette initiative a été lancée (en 2015) par une ancienne volontaire en service civique, Alice O. Par ailleurs, si vous cherchez des points de compostage collectif dans le Nord, ou plus largement les Hauts de France, jetez un coup d’œil sur le site http://www.ajonc.org/ . Une carte recense les jardins qui proposent du compostage collectif.

Pour conclure sur les jardins partagés des AJOnc (Hauts de France)

Avant tout, je vous avoue que le texte est tiré de mon rapport de stage ^^. J’avais envie de parler des AJOnc et comme j’avais écrit à propos : tiens ça tombe bien ! Secundo, malgré les bonnes intentions écologiques, tout n’est pas parfait. Je vous épargne la fois où un habitant jardinier a brûlé les bois morts avec de l’huile pour voiture… Je vous rassure, ces cas sont rares mais montre bien que l’apparent critère « écologique » d’un jardin n’est pas une évidence ou une nécessité pour tous. Les actions des AJOncs ont le mérite de faire avancer la locomotive écologique malgré tout. Ou du moins, d’y sensibiliser.

Actualités des jardins partagés dans le Nord

Je m’étonne encore d’ailleurs que cette locomotive avance ou déraille en fonction des bords politiques en France. Je m’explique : avec la réforme territoriale de 2014, les AJOncs ont vu leur carte des jardins s’agrandir à la Picardie. Puis il y a eu en 2016, les élections des présidents des régions ; que l’on peut traduire par subvention or not subvention (sachant que la nouvelle gestion des jardins en Picardie devait être compensée à minima par des subventions maintenus voire à la hausse). Hé bien ce sera no subvention, d’après un article de la Voix du Nord (voir à la fin de l’article). L’ancienne aide financière qui leur était allouée a été supprimée. Quatre emplois sont menacés : gérer plus de jardins avec moins de moyens. Cela vous rappelle quelque chose ?

jardin partagé dans le nord et pas de calais
Jardin du bourg du rail

Ce blog n’a pas l’ambition d’affirmer qu’un tel parti est nul, mieux qu’un autre ou que sais-je encore. J’ai mieux à faire. Par contre, on ne va pas se mentir : les priorités sont loin d’être les mêmes pour tout le monde. Tous les goûts sont dans la nature, pourquoi pas. Mais qu’on soit sans étiquette, un Français Insoumis de la première heures ou hésitant FN, le CO2 est respiré par tout le monde. Certains auront plus de moyens que d’autres de se soigner des méfait du CO2 mais en finalité, la question de l’environnement concerne tout un chacun. Impossible d’y échapper et je mets au défi la personne qui m’affirmerait le contraire. Ne pas reconduire les subventions pour les associations œuvrant pour plus de citoyenneté et d’écologie c’est regrettable. Considérer leur actions sous le prisme de leur bord politique plus que de leur impacts bénéfiques à tous, c’est Vraiment regrettable. C’est même une des raisons pour laquelle ce blog est sans étiquette : je trouve cette classification politique trop simpliste et restreignant. Fermons la parenthèse des confessions.

Vous l’avez compris, si vous cherchez un jardin partagé dans les Hauts de France vous avez toqué à la bonne porte. Bienvenue chez les AJOncs.

Jaymes

 

 

Quelques sources bibliographiques sur l’agriculture urbaine et les jardins partagés dans les Hauts de France:

Association AJOnc, (13 octobre 1998), Charte des jardins communautaires ouverts et néanmoins clôturés, Lille

les AJOncs (4 avril 2012) Statuts de l’association AJOnc, Préfecture de Lille

Jaymes K, Les AJOnc : un modèle citoyen, social et environnemental au cœur d’une région en pleine mutation, rapport de stage, février 2016, Université Lille 3 (consultable à la bibliothèque universitaire de l’IUT B de Tourcoing) ← comment se citer soi-même

Site web http://www.ajonc.org/

Les AJOncs ont 20 ans http://www.lavoixdunord.fr/137105/article/2017-03-24/les-ajonc-ont-20-ans-tour-d-horizon-de-quelques-jardins

Suppression des subventions aux AJOncs http://www.lavoixdunord.fr/252833/article/2017-10-25/prives-de-l-aide-de-la-region-les-ajonc-envisagent-de-licencier-quatre-personnes

1Extrait de la Charte des jardins ouverts et néanmoins clôturés du 13 octobre 1998

2 On est d’accord, espace vert ne veut rien dire : une marelle au sol réalisée à la craie verte, est un espace vert…

Facebook
Facebook
Instagram
Pinterest
Pinterest
Twitter
Visit Us
LinkedIn
RSS
Follow by Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *