Que savez vous du business de la Terre ? Du travailleur à nos assiettes, un poison qui se répand lentement et sûrement

la malbouffe et ses impacts sur la santé, les travailleurs, la faune et la flore

 

Un peu de sang neuf dans le journalisme en France

Mais ce que j’aime par dessus tout, c’est la couverture étendue des sujets. Si vous cherchez la dernière joint-venture de tel groupe ou le frisson du dernier fait divers, passez votre chemin. 6Mois et XXI abordent des thématiques et faits que l’on entend peu sur le PAF. Des exemples ? Les junkies japonnais accros aux jeux vidéo, les Kirghizes d’Afghanistan (gros coup de cœur pour cet article!) ou encore le Président de la Samut II (Clichy Sous Bois). J’aime la lecture et le journalisme depuis presque toujours. J’ai cherché pendant un certain nombre d’années THE Journal parfait pour moi : le nouvel Obs, intéressant mais… Puis Courrier International : enfin quelque chose qui parle du monde mais du mal à accrocher. Je ne sais pas si c’était dû à la traduction/version (ou à ma petite vingtaine?) mais il manquait quelque chose.

Ce qui me posait problème par dessus tout, c’était la fréquence : un nouveau journal toutes les semaines ou tous les mois. A peine le temps de prendre le temps de lire, de digérer l’information que l’on est déjà sollicité par un nouveau numéro. J’aime prendre le temps de lire un reportage : une semaine, un mois, peu importe je n’ai pas à me presser. L’information ne se consomme plus, elle se stocke, s’emmagasine bien comme il faut dans le cerveau, m’aide à comprendre le monde. Quelle richesse et diversité dans les sujets ! C’est ce qui m’a le plus impressionnée.

Le meilleur des mondes : triptyque sur le business de l’agro-alimentaire

reportage sur la malbouffe et la maltraitance animale
6mois triptyque sur l’agroalimentaire photo

Entre autres numéros, je vous recommande le n°9 dont le triptyque est consacré à l’agro-alimentaire. Oui je sais, maintenant tout le monde sait plus ou moins comment cette industrie fonctionne. Une piqûre de rappel, au cas où on s’endormirait devant un seau KFC, ne fait pas de mal. Je crois aussi qu’on en apprend jamais assez : à travers trois cas différents sur Terre, on comprend l’ampleur des méfaits de l’agro-alimentaire actuel. Enfants malades, travailleurs burkinabés pour un salaire de misère en Italie, morceaux de poulets ayant préalablement baigné dans une soupe fécale… et d’autres. Pour ma part, je ne veux pas faire semblant de ne pas savoir : ne serait-ce que par égoïsme vis-à-vis de ma propre santé. Quant au ton, il n’est pas dénonciateur mais est plutôt dans l’analyse, le constat de ce qui est vécu. Observateur plutôt que moralisateur. Un des photographes continue de manger de la viande après tout ce qu’il a vu.

Je vous encourage vraiment à lire ce triptyque (en particulier) et la revue 6Mois en général (je les emprunte à la bibliothèque). Si l’information à la télé vous insupporte davantage chaque jour, que vous êtes vraiment curieux ou que vous voulez découvrir avant tout le monde le nouveau phénomène presse (et donc briller en société), go for it !

Steinmetz ; Ybarra-Zavala ; Penso, Le business de la Terre (triptyque), 6mois : le XXIe siècle en images, n°9 Printemps/Eté 2015, Rollin Publications

Jaymes.

PS : à tous ceux qui se réclament de mon entourage, et qui se creusent la tête pour Noël…

Instagram
Twitter
Visit Us
LinkedIn
RSS
Follow by Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *