A table ! 1/2 : manger durablement

astuces et recettes pour manger sainement

A table !

-2 mots que ma mère utilise 10 fois entre 19h30 et 21h00-

Grâce à un pote, j’ai découvert XXI et 6mois : deux magazines d’actualité qui n’ont pas encore 10 ans de vie. Je lis en ce moment 6mois qui consacre un triptyque (70 pages environ) sur le Meilleur des Mondes. Ou si vous préférez sur l’industrie mondiale de l’agroalimentaire. Qu’est ce ça m’apporte de plus ? C’est vrai, après tout j’ai déjà vu the End of the Line, We feed the world, suis d’un œil l’actualité du glysophate et limite ma consommation de viande. Ce reportage en mots me donne des détails que je connaissais peu ou pas (mais je vous invite à lire le numéro printemps/été 2015) et renforce d’avantage mes convictions. Mais surtout « m’oblige » à prendre position. Je veux avoir une alimentation responsable, manger durablement.

D’où cette rubrique de cuisine nommée A table ! Mon rêve d’enfant c’est d’avoir un jardin nourricier. Mon but ultime c’est d’être zéro-déchet dans la cuisine et d’auto-produire au moins 50% de mon alimentation quotidienne : fruits, légumes, épices. Le reste complété en Amap, vrac local/bio et éleveur locaux, responsables. Éleveur … viande ? Je continue à manger de la viande ?? Pour l’instant oui. Mais plus autant qu’avant.

L’alimentation responsable

Potager bio.
crédit photo @ culture jardin.fr

Après avoir lu que les poulets baignaient dans une soupe fécale avant d’être découpés en morceaux, je crois que tu ne peux plus manger la viande vendue dans n’importe quel magasin. Sauf si tu n’as pas trop d’estime pour ta santé. La surface nécessaire pour l’élevage me pose aussi énormément question : je veux manger durablement! Mais j’ai tendance à espérer qu’avec un éleveur responsable, la question « surface et alimentation de l’élevage » est mieux maîtrisée. Et la souffrance animale ? Pour manger la viande, il faut donc tuer. Quand c’est fait de manière industrielle, ça me choque sincèrement. Si c’est fait respectueusement alors ok. Suis-je cruelle ? Bonne question. La consommation de viande ne me dérange pour l’instant pas. Je sais que l’on trouve des protéines et du fer d’origine végétale, mais je pour l’instant, manger (presque) de tout à différentes proportions c’est ok pour moi . Paradoxalement, plus le temps passe, plus une sorte de réflexe végan monte en moi. Peut-être un jour…Ou demain pour la suite de ce post.

Instagram
Twitter
Visit Us
LinkedIn
RSS
Follow by Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *