Entreprendre dans le zéro déchet : rencontre avec Abdoulaye Gning, co-créateur d’Api Afrique

Protections intimes lavables au Sénégal ->  entreprendre dans le zéro déchet

Il faut absolument que je partage cette découverte avec vous. C’était lors du World Forum Economy « Super local » à Lille, le 17 octobre 2018. Pour cette année, des exemples de structures, d’organismes qui agissent de manière à changer positivement leur environnement local (dans le sens large du terme). Dont des personnalités qui ont décidé d’entreprendre dans le zéro déchet

Comme des protections hygiéniques lavables au Sénégal. Après quelques notes et une interview improvisée, voici ce qu’il faut retenir d’Api Afrique, modèle en matière de comment entreprendre dans le zéro déchet.

entrepreneur sénégalais dans le zéro déchet : entreprendre dans le zéro déchet
Abdoulaye Gning au forum de Lille 2018

Zero déchet, Afrique et régles

Adboulaye Gning a quitté le Sénégal à ses 18 ans, pour vivre et travailler près de 20 ans en France. Un travail qui finit par dévoiler son manque de sens. « Qu’est ce qui est vraiment utile ? » se demande alors Abdoulaye Gning. L’Afrique, il faut retourner en Afrique. Une fois passée la joie du Sénégal retrouvé, un constat « Tu rentres en ville, des déchets ; tu sors de la ville, des déchets ». Une gestion des rebuts ménagers quasi inexistante qui jette dans les rues couches pour bébés et serviette hygiéniques. Et une nièce adolescente qui lui dit que « Pendant un ou deux jours je ne vais pas à l’école.» « Pourquoi ? »« A cause des règles ». Un phénomène pourtant naturel. Fréquemment mis de côté en Europe, tabou en Afrique.

Santé et salubrité (pour ne pas dire écologie) publiques. Une idée naît en 2015 : celle de créer des protections lavables pour l’hygiène des bébés et des femmes. Abdoulaye Nging a des filles. Hors de question qu’elles grandissent dans l’ignorance du cycle de la vie. Hors de question de ne pas aller à l’école à cause des règles car on ne sait pas toujours quoi faire. Hors de question que ces protections, souvent composés de produits nocifs pour des zones fragiles, continuent de « décorer » l’espace urbain.

Le site Internet ApiAfrique

Page Facebook ApiAfrique

Programme Changeons les règles

 

 

Quel travail faisiez vous avant l’aventure Api Afrique  ?

Je travaillais pour une boite qui faisait des études marketing et des statistiques pour les entreprises pharmaceutiques. Je me sentais pas bien quand je voyais tout ce qui se passait avec les médicaments… Ce qui a déterminé mon départ c’était une hernie discale que j’avais depuis quatre ans : j’ai tout fais pour la soigner. Rien ! Quand je suis arrivé au Sénégal, c’est finit, je n’ai plus mal. J’aurai jamais cru des choses comme ça. Quand on fait quelque chose qui a du sens, alors on se porte bien.

 

Abdoulaye Gning, entreprendre au sénégal dans le zéro déchet
trousse protection hygiénique

 

Combien d’employés souhaitez vous embaucher ?

Maximum 50, on ira pas au-delà. On ne veut pas s’agrandir n’importe comment. Je n’ai pas pour mission d’aller travailler de partout. Il y a des pays voisins qui nous demandent : dans ce cas on pense à construire des ateliers sur place mais ce n’a pas été facile. Mais maintenant ça va très bien le chiffre d’affaire ne fait que progresser…

 

couche pour bébés zéro déchet
couche lavable Api Afrique

 

Vous vous rendez dans les lieux publics pour informer sur les règles et la santé ?

Oui, bien sûr. Par exemple, on a fait un événement dans un lycée, un 8 mars. Au début les filles étaient timides. Quand on a fini notre exposé nous avons demandé si quelqu’un avait des questions. Personne n’a levé la main ! On s’est dit que c’est pas possible, pas de question… Alors on a fait passer des feuilles où chacune pouvait écrire ses questions. Il y a eu tellement de questions qu’on a pas eu le temps de répondre à tout. Les gens ont envie de parler, les filles ont envie de parler, il faut lever les tabous. Ce sont des choses qui sont naturels !

Par ailleurs il existe application qui a été réalisée en partenariat avec une ONG International DKT où les filles peuvent poser leurs question : ce sont des infirmières, du personnel médical qui répond.

 

 

protections hygiéniques lavables au Senegal
protections pour femme lavables

 

Est ce qu’il y a des projets de développement dans le reste de l’Afrique ?

Pour nous c’est important de d’abord travailler au niveau local, là où nous sommes au Sénégal. Pourquoi ? pour montrer l’exemple au gouvernement. Si à notre échelle ça ne marche pas, alors le gouvernement ne prend pas.

Mais si on se développe ce sera d’abord avec l’Afrique de l’Ouest : il y a beaucoup de structures, d’associations du Bénin, du Burkina Faso qui nous contactent. En fait, il y a un vrai potentiel, d’ici 7 années 150 millions d’enfants vont naître en Afrique…

 

 

entreprendre dans le zéro déchet et lingette démaquillage lavable
lingette démaquillante zéro déchet Api Afrique

 

Vous avez parlé de Take Part, pour financer des protections?

Avec Take Part, on offre la possibilité aux professionnels, particuliers, association de financer à hauteur de 20, 50, 80 % des protections ou des couches pour les Sénégalais.

 

trousse rose pour les régles zéro déchet
entreprendre dans le zéro déchet

Merci beaucoup à Adboulaye Gning pour cet échange improvisé!

#blackexcellence

Jaymes

Retrouvez le portrait de Sybille, créatrice des Ptites Boites Recyclées !

Facebook
Facebook
Instagram
Pinterest
Pinterest
Twitter
Visit Us
LinkedIn
RSS
Follow by Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *